Montréal le 24 novembre 2017. À quelques heures de l’ouverture du congrès du Parti Libéral du Québec (PLQ), des manifestantes et manifestants issus de groupes communautaires de Québec et de régions environnantes sont venus dire non aux cadeaux électoraux du gouvernement. Plutôt que de réduire les impôts, ils et elles demandent que les Libéraux cessent la destruction du filet social et qu’ils réinvestissent massivement dans celui-ci, notamment dans les organismes communautaires. Cette action s’inscrit dans le cadre de la campagne Engagez-vous pour le communautaire regroupant l’ensemble du mouvement d’action communautaire autonome du Québec.

« Ils devraient appeler ça une baisse de la qualité et de l’universalité des services publics, pas une baisse d’impôt » s’insurge Véronique Laflamme, du Front action populaire en réaménagement urbain et co-porte-parole de la campagne. Elle dénonce la stratégie électoraliste du gouvernement libéral : il tente de faire oublier les coupures qui continuent d’affecter les Québécois et Québécoises. « Ce sont les compressions des Libéraux qui ont permis ce surplus budgétaire record, fait sur le dos de la population. Le gouvernement veut maintenant nous « offrir » une baisse d’impôts qui va détériorer davantage le filet social. Il faut refuser ce cadeau empoisonné! », poursuit la porte-parole.

La hausse des coûts des CPE, les coupes dans l’aide sociale et le logement social, l’augmentation des soins de santé prodigués au privé comme le sous-financement chronique des organismes communautaires ne sont que quelques exemples de la politique de destruction du gouvernement Couillard. Les Libéraux ont bien annoncé de maigres réinvestissements en santé et en éducation, mais ces derniers sont loin de réparer tout ce qui a été détruit depuis les 15 dernières années.

« Quand Leitao prétend ‘’faire bénéficier les Québécois des fruits de la croissance économique’’, est-ce qu’il se prend lui-même au sérieux ?» se questionne Diane Barette des Cuisines collectives de Francheville et co-porte-parole. « Ce semblant de générosité – on parle de moins de 200$ par famille – est insultant. Ces sommes seraient mieux utilisées collectivement. Surtout si on y rajoute les milliards à récupérer en luttant contre les paradis fiscaux ! », poursuit-elle. Plutôt que de distribuer des cadeaux électoralistes, les co-porte-parole de la campagne Engagez-vous pour le communautaire croient que ces sommes doivent être utilisées pour améliorer la vie des gens : soutenir les organismes, rendre les services publics réellement accessibles et bonifier les programmes sociaux pour répondre aux besoins de base de toutes et tous. « La baisse d’impôt n’est pas un projet de société. Nous sommes là pour leur rappeler que le Québec peut et doit faire autrement. » conclut Joanne Boutet du centre Entraide Émotion et co-porte-parole.

La campagne Engagez-vous pour le communautaire réunit les 4000 groupes d’action communautaire autonome du Québec. La campagne réclame un rehaussement 475 millions de dollars pour le financement de la mission globale des 4000 organismes, le respect de l’autonomie de groupes, l’indexation de leur subvention et des investissements massifs dans les services publics et les programmes sociaux. La population est invitée à signer, sur le site internet de l’Assemblée nationale, une pétition qui reprend ses revendications et à participer encore nombreux et nombreuses aux actions régionales qui se dérouleront dans toutes les régions le 7 février 2018.

 

-30-

Pour informations : Raphael Létourneau : 581-985-8187